Brigitte Poupart

Formée au Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Brigitte Poupart est une artiste multidisciplinaire. Depuis 1990, elle a joué dans plus d’une trentaine de productions théâtrales autant sur les scènes institutionnelles que sur les scènes marginales de création. Elle a participé à des tournées internationales qui l’ont menée en Australie, aux États-Unis, en Europe et en Afrique. Elle a été membre initiatrice de la formation musicale les Secrétaires Percutantes. Elle a cofondé en 1991 la compagnie Transthéâtre qu’elle dirige où elle produit ses propres créations : Le Défilé des canards dorés (Théâtre La Licorne, 1998), W.C. (Espace Go 1999 et tournée québécoise en 2000), Babel (Espace Go 2002), L’Édifice (Festival de théâtre de rue de Shawinigan, 2003), Cérémonials (Espace Go, 2004), L’autoroute (Festival d’été de Québec, 2006), les Cabarets insupportables au Lion d’Or, Un jour ou l’autre (Espace Go, 2008), What’s Next en 2010 (duo avec Dave St-Pierre) présentée au FTA, La démesure d’une 32 A, présentée au théâtre Espace Go, en 2012, Table Rase, au théâtre Espace Libre, en 2015, Glengarry Glen Ross à l’Usine C en mai 2017. (www.transtheatre.com)

 

Brigitte Poupart interprète Sabrina dans Un peu de tendresse bordel de merde de Dave St-Pierre, en tournée européenne (Espagne, Allemagne, France et Belgique). Elle a joué pendant cinq ans dans la comédie télévisée Catherine diffusée à Radio-Canada, rôle qui lui vaut une nomination aux prix Gémeaux. Elle a aussi joué dans la série télévisée O’ en plus de tenir un rôle récurrent dans Mémoires vives. Au cinéma, on a pu la voir dans le film M. Lazhar et Congorama de Philippe Falardeau, et prochainement dans Les Affamés de Robin Aubert. Elle était co-conceptrice et co-directrice artistique de la Semaine de théâtre politique avec Hélène Pedneault qui s’est tenue à l’Espace Go en 2005. Elle a joué dans les revues de l’année des Zapartistes de 2005 à 2014. Pendant cinq années, Brigitte a assumé la direction artistique et la mise en scène du Festival international de la chanson de Granby. Reconnue pour ses mises en scène et conceptions de performances musicales d’envergure, elle a notamment travaillé avec Misteur Valaire, Beast, Alexandre Désilets, Betty Bonifassi, Samian, Lisa Leblanc, Louis-Jean Cormier, Vincent Vallières, Karim Ouellette, Plaster, Yann Perreau, Patrick Watson et The Barr Brothers. Au Gala de l’Adisq, elle a été en nomination pour les spectacles de Yann Perreau Un serpent sous les fleurs, Golden Bombay des Misteur Valaire et Le treizième étage de Louis-Jean Cormier. Elle a travaillé comme conceptrice, directrice artistique et metteure en scène au Gala de l’Adisq et au Gala des Jutra, tous deux diffusés à Radio-Canada. Elle a été en nomination aux Gémeaux pour la réalisation des deux derniers Gala de l’ADISQ (2013 et 2014). Elle a également fait la direction artistique et la mise en scène du spectacle de la Fête Nationale sur les Plaines d’Abraham en 2014 et 2015. Elle a travaillé avec Moment Factory sur Ode à la vie, spectacle son, lumières et projections sur la Sagrada Familia à Barcelone. Elle a aussi fait la direction artistique et la mise en scène de l’inauguration de l’illumination du pont Jacques Cartier le 17 mai 2017 pour les célébrations du 375ème de Montréal.

Le documentaire Over My Dead Body, le tout premier long métrage de Brigitte Poupart, a été présenté en clôture des Rendez-vous du cinéma québécois, au MOMA à New York, au HotDocs à Toronto, au Raindance Festival à Londres, au Antenna Festival à Sydney ainsi qu’à Hambourg, Munich, Tel-Aviv, Singapour, Helsinki et Copenhague. Brigitte a reçu le Jutra du meilleur documentaire pour ce film ainsi que le grand prix à la création du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Elle est en préparation d’un film de fiction en 360. Et le spectacle LUZIA, marque la première mise en scène de Brigitte Poupart au Cirque du Soleil.